Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fangio
  • Je m'appelle Fangio. Je suis un libre penseur, un vrai. J'ai ouvert ce blog pour partager mes émotions, mes peines, ma haine aussi. Petit journal laissé à la merci d'un parisien allumé aux amphets...
  • Je m'appelle Fangio. Je suis un libre penseur, un vrai. J'ai ouvert ce blog pour partager mes émotions, mes peines, ma haine aussi. Petit journal laissé à la merci d'un parisien allumé aux amphets...

Recherche

31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 00:56

Rodgeur-bercy-2013.jpg

 

Pour la 12ème année consécutive, Roger Federer s'invite au tournoi des Maîtres de fin de saison ! Même s'il a traversé 2013 avec la prestance d'une vache dans l'Oberland bernois, le Maître a assuré l'essentiel à Bâle puis Paris ces dix derniers jours. Il m'offre ainsi un aller-retour en Eurostar pour Londres et toute la semaine à l’œil en compagnie de Star, Rosset et quelques furieux toujours diaboliquement éméchés chaque début novembre sur les bords de la Tamise !

Car comme pour chaque fin de saison depuis quatre ans, c'est-à-dire depuis que le Masters a déménagé de Shangaï à Londres, je fais le doublé POPB - O2 Arena pour décompresser d'une année de violence aux quatre coins de l'Europe. Bon pas complètement non plus car cette année je continue de rouler comme un chien enragé pour atteindre la barre mythique des 20 000 kilomètres !

Pour schématiser ma semaine dans la capitale, je me lève chaque jour à 5 heures du matin pour le business. A peine rentré vers 10 heures, je pars rouler à vélo avec Doug Ulman jusqu'à 17 heures. Je m'offre alors une heure de sieste avant d'enchaîner le soir en loges VIP à Paris-Bercy ! A ce propos, ils ont mis des hôtesses vachement fraîches cette année porte 35 et pas vraiment farouches entre nous. J'ai d'ailleurs récupéré deux-trois numéros qui vont bien avec mon frangin l'autre soir qui risquent de modifier fortement mon séjour londonien...

En marge des bordels classiques, je voulais te dire que j'ai rencontré un certain Jérémy dimanche dernier à St Etienne dans le cadre d'un Nasser Show. C'est marrant comme le hasard fait bien les choses, j'étais confortablement installé en loges à Geoffroy Guichard pour ASSE - Qatar FC quand un bâtard de stéphanois sur ma droite s'est mis à insulter l'arbitre de la rencontre suite à l'expulsion d'un de leurs nobodys ! Physique de déménageur, j'aurai davantage imaginé ce jeune ultra dans le virage des Magic Fans en train de jeter des PlayStations sur cet abruti de Jean-Michel Aulas plutôt que de se gaver de petits fours à côté du couple homosexuel Romeyer - Caïazzo...

En réalité, j'ai immédiatement reconnu le bonhomme et suis allé directement tâter le terrain pour voir un peu ce qu'il avait dans les veines. Triathlète professionnel, Jérémy a grandi avec la reine Jeanne en Haute-Loire puis à Nice. Avec elle, il partageait tout, même les ampoules d'EPO de Coach Yves, le grand ami de mon boss Lance ! A l'hiver 2012, le couple a explosé sur l'autel de la médiatisation. Jérémy s'est alors barré dans le golf Persique chercher les pétrodollars de Tonton Nasser. Il en est revenu encore plus fort, avec cette rage folle qu'il porte sur son visage telle une brûlure indélébile ! Prétentieux, arrogant, racailleux, limité intellectuellement... stéphanois en quelque sorte, il représente pour moi le Frederik Van Lierde français. Ce bœuf boosté aux hormones, sans la classe, ni le charisme d'un Marcel Zamora !

Tu vas certainement te demander pourquoi je te parle de ce bel enfoiré ? Parce qu'il copine depuis peu avec la grande et belle Leonarda ! Il se murmure même dans le milieu qu'il pourrait être le célèbre géniteur dont la loute parle dans la presse... Ce qui me rassure dans le sens où je ne comprenais vraiment pas comment j'aurai pu mettre en cloque ma célèbre vendeuse de pizzas ces derniers mois ! Mon médecin m'a d'ailleurs confirmé ce mardi qu'on ne pouvait pas faire d'enfant avec mes techniques propres de kamikaze que ma loute dénonce souvent...

Tout ça pour dire que le Jérémy est à fond sur Leonarda ! Même s'il a quand même kiffé en off sur sa soeur : "Donatella semble plus fraîche et plus cool que Leonarda". Je lui ai répondu fermement : "Possible mais elle est déjà avec un champion. Donc concentre-toi sur celle disponible en pizzeria". Le gars a acquiescé sans sourciller. Et pour me foutre un peu de sa gueule avant de remonter sur Paname, je lui ai balancé : "C'est comme l'Half du Brésil, il y a un millier de chiens en embuscade derrière toi, fais gaffe à ne pas te faire doubler stupidement sur la ligne ! La pizza est une gourmandise qui se mérite". En imaginant déjà la tête de Leonarda au réveil en train de déguster sa 4 fromages quand l'autre s'infiltrera en toute tranquillité sa nandrolone de mutant ! Dans l'histoire, c'est encore Maman l'infirmière qui ne va pas être contente...

Partager cet article

Repost 0
Published by Fangio
commenter cet article

commentaires