Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fangio
  • Je m'appelle Fangio. Je suis un libre penseur, un vrai. J'ai ouvert ce blog pour partager mes émotions, mes peines, ma haine aussi. Petit journal laissé à la merci d'un parisien allumé aux amphets...
  • Je m'appelle Fangio. Je suis un libre penseur, un vrai. J'ai ouvert ce blog pour partager mes émotions, mes peines, ma haine aussi. Petit journal laissé à la merci d'un parisien allumé aux amphets...

Recherche

21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 22:58

ventoux-11-2.jpg

 

Un défi que seul un mythe comme le Ventoux pouvait inspirer ! François-Joseph Walther, coureur cycliste amateur alsacien, domicilié en région parisienne, a accompli le week-end dernier 13 ascensions du Géant de Provence en 48 heures : "J'ai eu 48 ans ce week-end, d'où l'idée de ce défi de 48 heures. Je dispute toutes les classiques du cyclosport depuis vingt-cinq ans à un bon niveau. Ces courses m'ont longtemps enthousiasmé jusqu'à ce que je perde la motivation, ne sachant plus comment progresser. J'étais à la recherche de nouveaux challenges, d'une nouvelle motivation, d'un moteur pour l'entraînement. J'ai aussi fait ça pour préparer la traversée des Etats-Unis d'est en ouest l'an prochain".
 
Le Mont Chauve s'est donc trouvé un nouveau psychopathe. Comme pour chaque exploit tenté sur la montagne mythique, la confrérie des Cinglés du Ventoux était présente. Tout fraîchement nommé cinglé, j'ai naturellement pu assister à ce show hallucinant. Car le Ventoux était assez repoussant samedi comme dimanche. Froid, brouillard, pluie, orages : FJW a tout vécu en l'espace de quatre tours d'horloge ! Lui, qui visait entre 16 et 20 Ventoux, a dû se résoudre à la dure réalité du moment et revoir ses ambitions à la baisse. Car défier ce Géant à la mi-octobre, c'est un peu comme attaquer une bombe atomique vers quatre heures du matin au Sutton Club de Barcelona Playa ! Ca casse plus souvent que ça passe...
 
Avec ses 13 Ventoux en 48 heures, François-Joseph Walther établit un premier record du genre. Mais il reste comparativement très loin des 11 Ventoux de Jean-Pascal Roux fracassés en 24 heures le 15 mai 2006 ! Roux, habitant Bédoin, a d'ailleurs gentiment partagé une montée du Géant avec Walther. Chose que je n'ai pas pu faire par fainéantise ou juste pizzeria ! Car oui, j'ai scruté cette folie de loin, confortablement installé à l'arrière d'une Pizzamobile, avec les deux jumelles incroyables qui ont encore déversées de l'huile provençale sur le feu...
 
Je t'explique rapidement. Leonarda a encore et toujours besoin d'argent pour son projet hawaïen donc elle continue de mendier partout où elle passe. A l'instar de la gare St Charles pour les clodos, le Ventoux est devenu son repère de prédilection. Attaqué frontalement par un journaliste moins débile que la normale, Donatella a dû prendre la défense de sa frangine : "Leonarda vit une année compliquée, soyez un peu indulgent avec elle ! Ce qu'on peut lui souhaiter, c'est qu'elle retrouve rapidement un mec pour sortir de cette spirale". Le gars n'a évidemment pas compris puisque Leonarda balance dans tous les journaux qu'elle sort avec moi depuis deux mois. Donatella en a donc rajouté une couche : "Oui mais ce campione delle Giro d'Italia, c'est un peu comme Fausto Coppi, il est aussi le gendre de trois milliards de femmes". Sacrée ragazza !
 
Au milieu de ce bordel lunaire, il y avait encore David Polveroni alias le chamois de Voreppe ! David est un jeune coureur cycliste amateur isérois. Simple et discret, il passerait presque inaperçu au premier abord. En réalité, c'est un crack de la montagne, un des rares amateurs français capables de grimper plus vite que la majorité des professionnels ! Vainqueur cette année de la Bourguignonne sous le déluge et de la Haute Route des Pyrénées, deuxième de la Risoul-Queyras et troisième de la Haute Route des Alpes, il écume les cyclosportives avec une régularité impressionnante. Chaque saison terminée, il s'offre de belles et longues sorties de décompression dans ses Alpes de prédilection. Alors pour ce week-end particulier, David n'avait rien trouvé de mieux que de faire l'aller-retour dans la journée depuis son domicile isérois, soit 250 kilomètres et 4000 mètres de dénivelé positif en une journée depuis la banlieue grenobloise pour aller arpenter le Ventoux...
 
Quand Leonarda a appris cela, elle a dans un premier temps reculé. Une fois revenue à ses esprits, elle l'a trouvé mignon et en a tout de suite parlé à sa soeur. Donatella a promis de s'occuper rapidement du test de recrutement : "David vit à Voreppe, à moins de dix kilomètres du club de Moirans de Leonarda ! Ce dossier est bien engagé". Bon bah voilà mon pote, t'as tiré le jackpot : Leonarda, en chair et en os, enfin surtout en chair ! Si t'as dix balles pour Hawaï, que tu supportes les chats et que tu kiffes les pizzas, fonce comme dans la Charmette ! Enfin pas trop quand même car la petite se prenant pour une star, elle n'aime pas trop les courants d'air...

Partager cet article

Repost 0
Published by Fangio
commenter cet article

commentaires