Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fangio
  • Je m'appelle Fangio. Je suis un libre penseur, un vrai. J'ai ouvert ce blog pour partager mes émotions, mes peines, ma haine aussi. Petit journal laissé à la merci d'un parisien allumé aux amphets...
  • Je m'appelle Fangio. Je suis un libre penseur, un vrai. J'ai ouvert ce blog pour partager mes émotions, mes peines, ma haine aussi. Petit journal laissé à la merci d'un parisien allumé aux amphets...

Recherche

15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 23:20


Mère de deux enfants
Dans un manoir doré,
Tu chantes en riant
Que ta vulve est sacrée,

Que l'argent c'est la vie,
Loin devant le bonheur
Tellement inassouvi
Que tu le crois mineur.

Tu te plais dans la luxure
De ces hôtels à mille dollars,
A l'arrière des grosses voitures
De ces riches pervers en costard

Que t'épates,
Qui te baisent,
Que tu mates,
Qui s'apaisent

Dans ta chatte
A leur aise,
Névropathes
Sur la braise.

Rejetant le grand amour
Trop désuet, trop ringard,
Tu t'extasies sans détour 
Sur ces bouffons hagards 

Face à ton assurance
De patronne du CAC 40,
Devant ton arrogance
D'escort-girl indifférente.

Entre insinuations et addictions, 
Tu voudrais que je me prenne à ton jeu.
Entre manipulations et passion, 
Tu voudrais que je te dise dans les yeux :

« Ô oui ma belle Ana,
J'ai envie de te défoncer
Dans un immense fracas
Comme une prostituée divorcée,

Me branler entre tes seins,
Te lécher sous la douche,
Attraper ton arrière-train
Et venir dans ta bouche.
»

Mais comme toutes ces aguicheuses,
Tu t'es beaucoup trop vantée
Et tu te retrouves fallacieuse
A ne pouvoir affronter

Ce garçon que tu aimes
À l'orgueil ravageur
Et ses violents poèmes
Qui bouleversent ton cœur. 

Regarde-le s'en aller en Espagne,
Loin de ton lit béni.
Admire-le s'envoler en montagne,
Ton manège est fini.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fangio
commenter cet article

commentaires