Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • Fangio
  • Je m'appelle Fangio. Je suis un libre penseur, un vrai. J'ai ouvert ce blog pour partager mes émotions, mes peines, ma haine aussi. Petit journal laissé à la merci d'un parisien allumé aux amphets...
  • Je m'appelle Fangio. Je suis un libre penseur, un vrai. J'ai ouvert ce blog pour partager mes émotions, mes peines, ma haine aussi. Petit journal laissé à la merci d'un parisien allumé aux amphets...

Recherche

17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 14:52


Sagan, tsar de bout en bout en 2016 ! Du Tour des Flandres en avril, son premier Monument, à la conservation de son titre mondial, à Doha hier, en passant par ses différents coups de force sur la Grande Boucle, le Slovaque aura dominé de la tête et des épaules cette saison 2016 avec le paletot arc-en-ciel sur le dos.

En atteste sa victoire au classement World Tour qui lui revient cette année pour la première fois. Il est aussi le premier non-spécialiste de Grand Tour à être sacré numéro un mondial depuis Philippe Gilbert en 2011, le tout évidemment avec la pression de son sacre mondial acquis l'an dernier à Richmond.

Ce coup-ci, c'est sûr. Peter Sagan n'est plus juste cet enfant turbulent qui grimpe en vélo sur le toit de sa bagnole, qui pince le derrière des hôtesses sur les podiums, qui soulève sa roue avant à tour de bras pour le fun ou qui s’immisce dans la peau de John Travolta en rejouant la scène de Grease avec sa ravissante Katarina...

A seulement 26 ans, le tsar Sagan est déjà quadruple vainqueur du maillot vert sur le Tour de France avec sept victoires d'étapes à la clé. Il a également triomphé à quatre reprises sur la Vuelta, deux sur Paris-Nice, cinq sur Tirreno-Adriatico, quinze sur le Tour de Californie ou encore treize sur le Tour de Suisse, un record pour ces deux dernières grandes courses par étapes d'une semaine !

Cette année, il a en outre remporté Gand-Wevelgem, le Grand Prix du Québec ainsi que le premier Championnat d'Europe disputé à Plumelec. Cet été, il a improvisé aux Jeux Olympiques en s'inscrivant à la course VTT. Il a impressionné au départ avant d'être victime de malchance avec deux crevaisons successives. Sans ce coup du sort, qui sait si le Slovaque n'aurait pas rivalisé avec le grand favori Nino Schurter ?

Coureur hyper complet, capable de gagner aussi bien un sprint massif qu'une arrivée en côte pour puncheur, Sagan détonne toujours autant dans le milieu en étant un des rares cyclistes modernes à dire réellement ce qu'il pense aux journalistes. En effet, il n'est pas dans le calcul perpétuel comme ces coureurs de Grands Tours qui se dressent mutuellement des lauriers à longueur d'année. Sa fraîcheur fait toujours autant le buzz, comme les contrats publicitaires continuent d'affluer du monde entier.

L'omnipotent Tinkoff mettant la clé sous la porte en cette fin d'année, Peter rejoindra l'an prochain les Allemands de Bora-Argon qui montent par la même occasion en World Tour. Outre-Rhin, il jouira d'encore plus de liberté comparé à ces deux dernières années sous bastion russe à établir son programme en fonction des crises d'Oleg Tinkoff et désidératas d'Alberto Contador. Et cela toujours vêtu du mythique maillot arc-en-ciel...

Partager cet article

Repost 0
Published by Fangio
commenter cet article

commentaires